vendredi, mai 04, 2007

Ennui à la Spezi

Une fois ne deviendra pas coutume j'espère... mes impressions quelque peu désabusées de la Spezialradmesse des 28 et 29 avril 2007.

Germersheim c'est une petite ville dans la brousse... il faut pas mal de correspondances pour s'y rendre en train. J'avais oublié comme c'était un peu casse-pied. Mais comparé à la France, les cadencements horaires de ces trains régionaux sont largement appréciables, on peut compter dessus. La tarification du "karlsruher verkehrsverbund" n'est pas évidente quand on n'est pas du coin, mais une bonne explication au guichet éclaire tout ; le caractère régional de la gestion des billets de train rend compliqué leur achat selon l'endroit où on les achète. Ca me rappelle le revers de la médaille de la régionalisation ferroviaire comme on la connaît en France, avec ses tarifs régionaux qui viennent complexifier la tarification nationale, même si les subventions régionales viennent tempérer localement le prix du train devenu un véritable luxe en France.

Le temps était très ensoleillé, avec une température estivale digne du global warming dans lequel l'inconséquence humaine a déjà commencé de nous entraîner.

Bon, et la Spezi en elle-même alors ? Qu'est-ce que je peux dire depuis ma première visite en 2003 ?

Ici c'est le paradis du vélo de randonnée. Cyclo-sportifs amateurs de vélos de route, vous ne trouverez quasiment rien ici pour vous satisfaire. Les Bacchetta étaient dans un endroit discret et pas dispos sur la piste d'essai. Germersheim c'est en Allemagne, avec la culture cycliste qui correspond.

Des vélos qui n'ont pas bougé depuis 4 ans. Et surtout qui n'ont pas corrigé leurs défauts. Chez Flux des vélos intéressants, mais bon sang le brin de chaîne en tension qui touche le pivot du bras oscillant arrière, même avec l'anneau de protection en mousse, ça plus la poulie dont l'axe de rotation a du frottement ! Non vraiment, pour des vélos à ce prix-là, j'accepte mal les "détails qui tuent", surtout sur des modèles éprouvés (de conception ancienne). Même si chez Flux le passage de la chaîne au niveau du pivot du bras oscillant devrait ainsi minimiser le pompage. Chez Rainbow lorsque je fais remarquer qu'un des tubes du porte-bagages du 20-26 est incompatible avec la présence d'un porte-bidon sur les perçages prévus, on me répond que bof on n'a pas essayé d'en mettre un, de porte-bidon. C'est un peu court monsieur, et c'est d'autant plus dommage que les 20-20 et 26-26 du même constructeur n'ont pas ce défaut et sont bien faits je trouve. Chez Rainbow on m'affirme que le cadre est fabriqué aux Pays-Bas. Bien qu'il soit à la mode d'accuser tout le monde de faire souder ses cadres à Taïwan, je n'ai pas de raison de l'accuser de mentir, je ne le connais pas assez pour ça ce monsieur.

Des qui s'améliorent sans révolution. Chez Toxy on a enfin remplacé ce porte-bagage "low-rider" de série merdique par quelque chose de costaud du type de celui de chez HP. Chez ce constructeur j'ai trouvé astucieux de mettre le guidon bas en prise directe par une potence à plongeur qui vient s'insérer dans le pivot de fourche non pas par dessus mais par dessous. Ca libère la place pour les jambes, et chez Toxy on songe à proposer des potences à angle réglable pour améliorer les possibilités d'ajustement au confort individuel. Mais bon je sais ici en France le vélo couché de randonnée c'est considéré comme de la merde, alors quel intérêt.
Des qui multiplient les modèles tous azimuts. Paséo, Gaucho... La diversité artificielle chez Nazca ne me touche pas.

Des qui changent de nom sans changer de vélo. Sirix : c'est Sinner qui avait récupéré cette marque hollandaise dont le nom précédent m'échappe. Nouveau nom mais toujours ce guidon bas à plat peu ergonomique qui donne une direction peu précise et donc peu relaxante. Dommage pour un vélo de randonnée. Dommage aussi la réaction de l'exposante à qui j'explique que la France est un pays avec pas mal de montagnes et que les français ont pour cette raison un problème avec les vélos lourds. Ce à quoi elle me répond qu'ils n'ont qu'à perdre 3 kgs. Oui je sais madame je suis grosse et comme je lui avais dit précédemment j'ai utilisé un Demon de 19 kg en cyclo-camping sans me plaindre... mais là je parlais des français en général et ce n'est pas avec ce genre de réponse qu'elle va vendre des Phantom en France. Ca tombe bien elle n'essaye pas de les exporter ses "vélos plats" adaptés au plat pays qui est le sien.

Samedi après-midi lutte fratricide germano-germanique à grands coups de Kettwiesel et de Scorpion qui dominent la course de trike par le nombre et au palmarès. Sur cette piste très courte d'environ 200 mètres de circonférence, la course très rapide ne dure que 2 tours, les dépassements sont très rares et l'avantage pris par un bon départ assure la victoire la plupart du temps.
Au-delà des colonnes de matos de chez Hase et HP, on y a vu un tricycle Challenge à suspension arrière, un Mad Max Evo 1 de chez Steintrikes avec un amorto sur chaque roue, mais avec un trajet de tube de chaîne à quelques centimètres du sol qui ne me convainc pas pour ce tricycle orienté tout suspendu. On y a vu également un leaning trike (fn-trike) qui a rencontré des problèmes mécaniques en seulement 2 tours de circuit, et chez les enfants, ce sont les kmx qui dominent en nombre. Pour la course catégorie enfants, pas de surprise, à chaque fois c'est le plus âgé des jeunes coureurs / coureuses qui remporte la victoire.
En tout cas la présence importante des Scorpion vient tempérer l'efficace marketing de Hase qui remplit le circuit de banderoles à son nom en tant qu'organisateur de la course de trikes. Bon à la fin c'est quand même Hase qui s'assure une grosse visibilité avec un tremplin sur lequel le meilleur pilote de chez Hase fait des sauts. Non non, le back-flip en vélo couché c'est pas encore pour cette fois. Mais de jolies réceptions quand même.

A l'extérieur sur la piste d'essai pour les enfants là encore les kmx sont nombreux comme sur la photo ci-dessous :


La piste d'essai pour adultes est très fréquentée, et passablement encombrée de tricycles, la plupart conduits par des personnes qui les ont pris parce qu'elles ne savent pas rouler sur des 2-roues, et qui roulent un peu n'importe comment. La densité de circulation est presque dangereuse sur cette minuscule piste d'essai.
On pouvait aussi essayer une version raccourcie de la chaîne de Kett qui permettait de faire le taxi pour amener les visiteurs de la gare au salon.
Quant aux vélos à l'essai, bien entendu tous réglés pour des gens d'm70 à 1m90, à mon 1m55 ils procuraient hélas tous à peu près les mêmes sensations. Impossible de les comparer quand on est un nain. Quelle idée aussi de s'obstiner à rouler en vélo couché quand on a ma taille ?? Pourquoi je ne me contente pas d'un b'twin ? Les gens comme moi ne méritent que des vélos de merde sans doute.
Essayer le Toxy ZR ? Haha vous n'y songez pas ma chère ! Celui-là, malgré ma capacité à m'allonger dans le siège plus qu'il n'est raisonnable, je n'ai vraiment pas pu pédaler dessus. Faut te contenter de regarder, gamine, ça c'est pour les adultes !
Dehors également il y a la place pour les vélomobiles, le conference-bike...
Le Leitra danois avec ou sans carénage, au choix (ici en version décapotée) :
Dehors également, les semi-couchés américano-taïwanais de chez Sun :
le leaning-trike Tripendo :
et le vélo français couché sur le ventre, rhônalpin de plus, cocorico !
Non hélas c'est ironique, j'aurais préféré que la France soit représentée à Germersheim par Christophe Chartier ou Jean-Paul Magnan. Non monsieur le concepteur français, je n'ai pas quitté les douleurs des points d'appui du vélo droit pour connaître de nouvelles sensations "formidables" sur les os des hanches et les tendons des épaules. Non je reconnais je ne l'ai pas essayé le h-zontal, mais ça me fait pas envie. Je préfère répartir le poids de mon gros corps sur toute la surface de mon dos.

Est-ce ma fatigue qui a fait de la Spezialradmesse le salon de l'ennui à mes yeux ? Peut-être bien que ça a joué partiellement un rôle, mais en tout cas la lassitude d'avoir retrouvé 4 ans après des vélos avec les mêmes défauts, elle était bien là.
Et ce qui m'a fait rire quand même, c'est d'y avoir vu un lyonnais (vieille connaissance à moi) à qui j'avais proposé d'essayer mon Demon lorsque je l'avais encore, trop fier pour demander aux vélorizontaux lyonnais qu'on lui apprenne à rouler en vélo couché. Hé bien on en fera encore des séances d'essai, sans toi F....

8 commentaires:

Mathieu a dit…

Et ben, cela a remué à Germesheim cette année. La partie marketing ne m'étonne guère, mais je suis surpris des remarques sur l'évolution des vélos, je pensais les fabricants plus dynamiques.

Il semble qu'il y avait pas mal de tricycles; à ce propos, y avait-il les anglais d'ICE (qui ont eu une très bonne critique sur www.bentrideronline.com du trike QNT récemment).

Pour le vélo de randonnée, les infrastructures françaises sont hélas loin de valoir celles d'Allemagne, mais cela n'empêche pas certain(e)s de militer pour le Cyclocamping en vélo couché. Ce serait d'ailleurs formidable de pouvoir louer un vélo couché pour une telle occasion (ou organiser des randos/cyclos couchés?)

Anonyme a dit…

quand est-ce qu'on pourra essayer un trike caréné à lyon,
genre un leitra ou un go-one3 ?

Olivier

Gilles a dit…

Cocorico ! Merci pour avoir parlé de mon vélo sur ce blog. J'aurai préféré que ce soit en bien, mais les goût et les couleurs, ça ne se dicute pas. Non, le H-zontal ne sera sûrement pas adapté ni à tout le monde, ni à toutes les pratiques. Cela dit, je ne connais pas de vélo qui le soit : faites une montée à 15 % avec un vélo couché, doublez une file de voitures avec un tricycle, de la randonnée en H-zontal...
En tout cas, pour les tendons des épaules, ça se passe nikel.
Pour bien faire, il aurait juste fallu essayé avant d'en parler...

Mathieu a dit…

Salut Gilles,

pourquoi ne pas faire un essai en Rhône Alpes un de ces jours. Envoie nous une proposition via le forum http://velorizontal.bbfr.net

Horizontalement ;-)

celine a dit…

aïe, ouille... mea culpa !
J'étais bien mal lunée quand j'ai écrit ce compte-rendu de la spezi, et regrette maintenant d'avoir passé ma mauvaise humeur sur le h-zontal, qui ne m'a rien fait.
Non je n'étais pas trop dans mon état normal pour avoir rejeté l'idée même d'essayer le h-zontal, moi qui d'ordinaire adore essayer de nouveaux VPH.
Alors j'espère avoir l'occasion d'essayer le h-zontal... en étant de bonne humeur !!
Et pour le reste je suis d'accord, bien sûr il n'y a pas de VPH universel qui fasse tout. En ville en ce moment je suis bien contente de rouler en VTT pour monter et descendre les trottoirs...

Piteusement vôtre,
Céline

Gilles a dit…

Excuses totalement acceptées, et je me ferai une joie de faire essayer à quelques courageux séduits par le concept.
Je comptait me rapprocher de Lyon pour la Bike-Speed, le 30 septembre.
voir http://www.bike-speed.com/.
A cette occasion je prendrais mes 3 protos pour faire essayer à qui veut.

Françoise a dit…

Bonjour,
Je "m'intéresse" depuis une semaine seulement au vélo couché après avoir croisé par pur hasard un C.N.I (Cycliste Non Identifié) ... que j'ai suivi (en voiture :-)) apostrophé et avec qui j'ai discuté. Depuis, je fais des recherches effrénées pour me renseigner et éventuellement acheter une de ces petites bêtes qui m'ont l'air vraiment géniales et me permettraient de refaire du sport après... plus de 7 ans maintenant sans marcher...
Mais mon pb étant une cheville, il faudrait d'abord que j'essaie.
Par contre, vu l'investissement plus qu'onéreux que cela représente, auriez-vous les uns les autres des conseils ?
Le gars que j'ai rencontré m'a conseillé la marque ICE en me disant que les tricycles avaient avantage d'être pliables (j'habite un appart au 3e), et faciles à mettre dans un coffre, et en plus de super qualité.
J'avoue que je n'y connais RIEN ! : je ne connaissais même pas la bête, ni même le terme de "vélo ou tricycle couché" il y a 8 jours !!
Je veux bien d'autres avis, si certains ne sont pas en vacances et passent par le site entre deux balades... !
Merci beaucoup,
Françoise

Mathieu a dit…

Bonjour Françoise,

Sans avoir vos coordonnées, je ne peux que répondre sur le site!
Pour nous contacter: le plus simple:
1) vous inscrire sur
http://velorizontal.bbfr.net/ et envoyer un message
2) d'aller sur le site http://www.cyclociel.com/ qui est la boutique de Lyon (qui fait ICE!)

Les tricycles ICE sont démontables plutôt que pliants... mais bien pratiques. Sinon, il y a d'autres modèles tels les modèles Greenspeed ou le Kettwiesel chez Hase qui se range vertical.

A bientôt,
Mathieu