dimanche, juin 03, 2007

Fête du vélo 2 - la boucle diurne

Dimanche matin le 3 juin, tout le monde sur le départ pour la grande balade !

Ma bonne randonneuse Follis aussi... après des années pour en faire le deuil, je me suis enfin décidée à vendre ce magnifique vélo et je le prête aujourd'hui à un acheteur potentiel afin qu'il puisse l'essayer en conditions réelles, avec les sacoches et tout le barda.

Quant à la balade de la fête du vélo, mon voisin trikeur et moi rejoignons tout d'abord le cortège des villeurbannais au départ de la mairie :


Nous passons par le parc de la Tête d'Or pour rejoindre le cortège principal : c'est déjà l'occasion de profiter de la diversité vélocipédique : tricycle couché, tricycle manuel, vélo'v...









Prêts pour le départ !








Nous passons devant l'Opéra, lieu mythique s'il en est, du moins pour moi car c'est le point de départ des manifs à vélo militantes, actuellement organisées par les vélorutionnaires, dignes successeurs du Regroupement pour une Ville sans Voitures, l'association dans laquelle je m'activais pendant mes jeunes années.



Nous faisons le tour de l'Hôtel de Ville pour passer devant la place des Terreaux :

Après une boucle par les quais de Saône où nous tentons désespérément d'atteindre 15 km/h (mais l'inertie liée à la taille du cortège rend ce défi difficile), pause à Bellecour :

C'est alors que le clou du spectacle entre en scène : la fanfare sur roues !
Les triporteurs élaborés par un bricoleur hyperactif au squat de Villeurbanne "Le boulon" arrivent en portant des musiciens enthousiastes :

Enfin, nous repartons pour la dernière partie du trajet, accompagnés par la fanfare qui ne fait presque pas de pause.
Encore l'occasion de côtoyer des VPH peu courants, comme ce tricycle à assistance électrique dans le moyeu avant :







(derrière le siège recouvert par le gilet jaune, un enfant est assis)











ou encore ce vélo pousseur qui permet au père de se déplacer avec son fils en fauteuil roulant :



A l'arrivée au parc de la Commune de Paris à Villeurbanne, des pièces de théâtre et des stands nous attendent.
Nous aurons l'occasion de faire essayer nos vélos couchés, le tricycle étant bien entendu particulièrement sollicité pour sa facilité d'accès.

Merci Pignon sur rue qui a dû beaucoup travailler pour préparer tout ça, et à l'année prochaine pour célébrer les VPH sous toutes leurs formes !

2 commentaires:

Christelle a dit…

Bravo pour le compte-rendu et le reportage photographique ! On s'y croirait.

Mathieu a dit…

Je souhaite aussi féliciter les courageux qui ont découvert le Low Racer. Merci aussi aux organisateurs et pour les décos de vélos: les pailles jaunes et le klaxon canard donnent un look d'enfer au Loaw racer!!!